Newsletter
Zaregistrujte se pro odbìr informaèních e-mailù...
Homepage>Programme d‘Élevage
 

Programme d‘Élevage

But et Programme d‘Élevage
Le but de l’ennoblissement des tachetées rouges est d’atteindre un bovin a double fin orienté vers l’aptitude laitiere. Une bonne qualité du lait et de la viande est importante autant qu’un rapport optimal des contenus du lait et une bonne constitution de la mamelle. On veut un bovin au cadre moyen jusqu’a grand avec une constitution ferme et des membres corrects, une bonne valorisation du fourrage et une bonne faculté d’adaption aux différentes formes de détention. On vise alors a une croissance rapide, une fertilité réguliere, des velages sans problemes, une performance permanente et un bon état de santé, surtout de la mamelle.
On peut caractériser les parametres du but de l’élevage ainsi:
Aptitude laitiere 6 500 - 7 500 kg de lait
Teneur de protéine minimale 3,5 %
Rapport protéine:matiere grasse 1 : 1,15 - 1,20
Gains journaliers des taurillons 1 300 g et plus
Premier velage 26 - 28 mois
Intervalle de velage jusqu‘a 380 jours
Durée minimale d‘utilisation 5 lactations
Poids vif - Vaches
                        - Taureaux
650 -750 kg
1 200 - 1 300 kg
Hauteur garrot- Vaches
                       - Taureaux
136 - 142 cm
150 - 158 cm





Examination de la performance propre
Depuis l’année 1972 tous les taureaux des tachetées rouges sont examinés par des stations ELP reconnues. La sélection des taureaux a lieu uniquement sur ces stations. En ce moment il y a trois stations ELP.
Le nombre de taureaux a été réduit de la moitié en conséquence de la diminution de la population des bovins. En 2001 271 taurillons, dont 61, c.a.d. 22,5%, issus du transfert d’embryons, ont été testés par la station.
157 taureaux ont été démontrés a la sélection parmis lequels ont été choisis 97, c.a.d. 52,6%. Les gains journaliers moyens des taureaux choisis pendant la periode d’essai (de 111 jours depuis la naissance jusqu’a 365 jours) étaient de 1416 g et la dérive par rapport a des groupes de comparaison était de +53 g. Pour la sélection on prend surtout les gains journaliers et les trais de l’extérieur et de la constitution en compte. Un vétérinaire de la commission de sélection juge la santé et la faculté d’élevage des taureaux. A peu pres 65 % des taureaux ne sont pas admis parce que leur capacité de croissance n’est pas satisfaisante, 28 % pour des défauts d’extérieur et 7 % pour des raisons de santé.

Test des taureaux
On teste les taureaux selon un scheme homogene qui est basé sur le principe de l’échange de spermes des taureaux a tester entre plusieurs régions et stations d’insémination artificielle. L’emploi est organisé par une administration centrale et facilite une estimation de la valeur d’élevage des taureaux IA (Insémination artificielle) plus objective. Pendant la periode de teste on fait a peu pres 400 – 500 premieres inséminations par taureau, c.a.d. 400 gravidités.
L’année passée, 93 taureaux IA ont été admis a l’emploi de test et nous nous attendons a ce que ce chiffre ne changera pas dans le futur.

Test de la descendance et estimation de la valeur d‘élevage
Le test de la descendance et l’estimation de la valeur d’élevage sont orientés vers tous les traits importants.
Aptitude laitiere et composants du lait
La valeur d’élevage est estimée avec le Mehrmerkmal-Vater-Modell pour la teneur et la quantité de protéines dans le lait et sa teneur et sa quantité de matiere grasse. En moyenne on dispose de 45 – 55 premieres lactations. On publie les résultats a partir de 70% de répétition. Le trait déterminant pour la sélection est la valeur d’élevage pour la quantité de protéines.
Facilité a traire
La valeur d’élevage pour la facilité a traire se calcule en se basant sur la traite de minute avec un simple test CC. Pour l’estimation on a besoin d’aux moins 30 résultats des filles apres le premier velage. Aptitude viandiere
Le test de la descendance est fait uniquement par deux stations reconnues. Pour cela on achete au hasard 14 a 17 fils des taureaux a tester, parmis lesquels 10 au moins doivent finir le test.
Le test commence, apres une periode de préparation, au 150. et finit le 530. (± 5) jour de leur vie et se fait sous des conditions ressemblantes a celles des grandes entreprises d’engraissement. On constate les gains journaliers, les gains nettos corrigés, le rendement a l’abattage et la teneur de matiere grasse des reins. Déterminant pour la sélection sont les gains nettos corrigés.
La valeur d’élevage est estimée avec le model précedant la méthode BLUP. Les résultats actuelles de l’année passée étaient:

  • 1 318 taureaux testés, descendants de 88 peres
  • 14,9 taureaux par pere
  • 1 152 g de gains journaliers
  • 674 g de gains netto
  • 56 % de rendement a l‘abattage
Des taureaux sélectionnés avec des valeurs largement au dessus de la moyenne vont etre intégrés dans la section PCM (taureau viandiere) du herd-book et utilisés pour des croisements d’usage et l’élevage des vaches nourrices.
Fertilité
Date de base est le taux de fertilité apres la premiere insémination qui est repérée chez tous les bovins avec une palpation rectale ou, pour des quantités plus petites, sonographiquement. Les valeurs d’élevage sont estimées pour la composante paternelle et maternelle avec le model précedant la méthode BLUP.
Extérieur
La déscription linéaire des traits singuliers est faite de deux classificateurs dans la population totale des tachetées rouges selon le systeme sur lequel on est convenu dans le cadre du EVF. L’année passée 12 400 vaches apres le premier velage ont été jugées. En moyenne on a 50 filles pour un pere et un nombre suffisant de compagnes de stabulation.
Les valeurs d’élevages pour tous les traits et pour les notes totales sont calculées avec le model d’animal et sans repétition.
Santé et défauts héréditaires
Les traits de la santé, les défauts héréditaires, la performance du velage et les mortinaissances sont estimés et collectionnés par des vétérinaires et analysés par l’Institut pour Génétique Vétérinaire. Selon le résultats de l’ananlyse, on partage lse taureaux en trois classes:
A - admis au reemploi sans aucune restriction (90,0 % des taureaux)
B - ne pas utiliser en tant que peres de taureaux (9,0 - 10,0 % des taureaux)
C - ne pas apte pour un reemploi dans l’insémination artificielle (taux insignifiant de taureaux)